La compagnie Colette Roumanoff - Sita Productions 8 rue de Phalsbourg 75017 Paris - Réservation: 01.42.02.27.17

La presse en parle

Parce qu'il est courageux et beau ce spectacle plaît autant aux grands qu'aux petits.
Télérama

Adaptation fidèle et exubérante d'un conte souvent mal compris, Colette Roumanoff lui redonne son vrai sens en démontrant qu'il y a mille autres choses à découvrir que les rapports père-fille. Qu'est-ce que l'amour vrai, l'amour généreux, l'amour destructeur? Au passage elle égratigne avec bonne humeur les gourous de notre temps (technocrates, ânes savants, psy). Servis par des comédiens remarquables, les bons mots fusent à jet continu, mélangeant langages précieux et modernes. On n'avait pas vu une telle réussite depuis les derniers Savary pour enfants.
Télérama

Un grand moment de théâtre
Revisité par Colette Roumanoff, le célèbre conte de Perrault Peau d'âne devient un grand moment de théâtre pour les enfants (et pour les autres!). Avec humour et ironie, émotion et imagination, le metteur en scène aborde les rapports humains et la question de l'exclusion. Une mention spéciale pour les costumes de toute beauté.

Pomme d'Api

PEAU D'ANE

d'après Charles Perrault

Comédie pleine d'humour, de féerie et d'émotion autour du thème de l'exclusion et de l'amour véritable

Le roi est désespéré ce qui ne l’empêche pas d’être drôle. Il ne trouve pas la princesse qu’il cherche. Son nouveau bouffon fait tout pour le faire rire. Quand arrive sa fille qui revient de voyage il ne la reconnaît pas, croyant avoir trouvé la solution de son problème, il n’écoute plus personne. La jeune princesse obligée de fuir son pays rencontre un bouffon plein de sagesse, une boite à musique fantaisiste, une marraine encourageante, un ovni fort en calcul, un fermier bourru, une marchande de camembert pas commode, une dame snob, deux gardes énergiques, une reine qui dit toujours « oui », une princesse prétentieuse et enfin… le prince charmant.

Adapatation de Colette Roumanoff

Le thème central du conte est l’amour présenté sous deux formes : l’amour du père, destructeur et meurtrier, et l’amour du prince charmant, intelligent et vrai.
Le roi croit fermement qu’il est obligé de respecter la promesse faite à sa défunte épouse. Tout à son idée fixe, persuadé de son bon droit, il écrase tout sur son passage. Peau d’Ane incarne les enfants qui portent le drame de leurs parents sur leurs épaules. Cherchant son salut dans la fuite, elle arrive dans un pays étranger où elle est traitée en « immigrée ». Le spectateur sait qu’elle est une princesse mais personne sur la place du marché ne peut le deviner.


Le prince use d’astuce d’intelligence pour percer le mystère de « cette fille qu’on appelle Peau d’Ane ». Malgré tous les on-dits il reste fidèle à ses sentiments et délivre Peau d’Ane de sa peau d’âne. Elle redevient alors une princesse heureuse, incarnant le destin enviable de ceux qui se sont libérés des oripeaux de leur passé. Pour faire passer toutes ces idées qui me tiennent à cœur, j’ai fait en sorte que l’intérêt ne se relâche jamais et que des enfants même touts petits (4-5 ans) puissent suivre l’histoire et y trouver du plaisir tout autant que les adultes.

Distribution